Actualités

« CANDIDATS PEOPLE, SHOW-BIZ… » : DES FEMMES ET HOMMES ENGAGÉS, PLUTÔT

14 juin 2021
« CANDIDATS PEOPLE, SHOW-BIZ… » : DES FEMMES ET HOMMES ENGAGÉS, PLUTÔT

En matière de campagne électorale, les critiques et remarques à l’encontre des adversaires font partie du jeu politique, à partir du moment où elles sont argumentées, respectueuses et fondées. Mais, concernant plus spécifiquement les personnes présentes sur la liste de Bretagne Ma Vie, il s’avère que certains de nos concurrents se laissent malheureusement aller à des jugements de valeur reposant uniquement sur des critères subjectifs et des a-priori superficiels. Plus grave, ces mêmes concurrents peu scrupuleux en profiteraient pour remettre en cause le bien-fondé des engagements de ces personnes, pointant, selon eux, l’absence d’adéquation entre leurs parcours et les valeurs portées par Bretagne Ma Vie. Ainsi, Anne Quéméré, notre tête de liste dans le Finistère, serait une « aventurière ». Nous aurions préféré navigatrice, mais, n’en déplaise à nos contempteurs, Anne a une réelle  mobilisation en faveur du développement durable, et elle l’a prouvé au travers de  son projet de franchir le mythique passage de Nord-Ouest, à bord d’un bateau uniquement propulsé à l’énergie solaire. Lucie Lucas, comédienne de la série Clem, qui sollicitera les suffrages des électeurs dans les Côtes d’Armor, a signé, avec plus de 150 personnalités, un appel aux maires de France pour « sur la nécessité de prendre la mesure de la crise climatique. » Comédienne dans une série à succès, oui, mais aussi femme engagée, n’en déplaise, là aussi, aux mauvaises langues de tout bord. Quant au Brestois Yvan Le Bolloc’h, un de nos soutiens, il n’a pas fait que paraître devant le petit écran au rythme de Caméra Café : il a aussi organisé des concerts de soutien à la communauté gitane et engagé des actions caritatives pour lutter contre le fléau de l’ostéoporose. Ces hommes et ces femmes, et bien d’autres encore, ne sont donc pas que les belles images « people » auxquelles voudraient bien les réduire nos adversaires. Nous n’avons pas la prétention de donner à quiconque des leçons d’engagement politique, évidemment. Mais nous n’aimons donc pas en recevoir non plus.

Michel LE TALLEC

Laisser une proposition

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Accord programmatique

Les Bretonnes et les Bretons qui sont allés voter dimanche ont validé le projet proposé par Loïg Chesnais-Girard et ont aussi exprimé leur volonté de voir l’écologie issue d’une dynamique citoyenne prendre une place plus importante.

Loïg Chesnais–Girard pour la liste La Bretagne avec Loïg et Daniel Cueff pour la liste Bretagne ma vie ont élaboré un accord qui s’appuie sur des dynamiques communes qui enrichissent le projet initial.

Cet accord concerne les apports spécifiques de Bretagne ma vie :

  • Un plan de refus de la misère et la précarité.
  • Une alimentation durable pour les lycées.
  • Une politique de santé et de sécurité sanitaire.
  • Un « Plan Marshall des langues ».
  • Une politique maritime globale.
  • Une accélération de la recherche de solutions avec les agriculteurs.
  • Un plan « abeilles ».
  • Une politique massive de rénovation thermique de l’habitat breton.
  • Un office foncier régional solidaire.
  • Création d’un indicateur économique alternatif au PIB.
  • Un plan mobilité global.
  • Une Chambre citoyenne régionale.

Daniel Cueff 

Loïg Chesnais Girard